Les bons vacances

Parmi les prestations dont la CAF peut vous faire bénéficier, les bons vacances permettent de financer une partie des vacances de vos enfants. Les conditions d’attributions sont, comme c’est l’habitude avec la CAF, selon les ressources du foyer.

Ainsi, c’est votre QF (Quotient Familial, calculé à partir du nombre de part, donc du nombre d’enfants, de vos revenus et des prestations familiales) qui détermine si vous pouvez en bénéficier.

Vous n’avez aucune démarche à faire pour recevoir vos bons vacances. La CAF vous les enverra automatiquement si votre QF vous permet d’y prétendre. Toutefois, il peut arriver que votre QF passe « à côté » et il peut être bon de contacter votre CAF si vous pensez que votre QF correspond aux conditions d’attribution. Dans ces conditions, la CAF peut faire remonter votre dossier et vous envoyer les bons.

Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à simuler votre QF grâce aux simulateurs en ligne. Il en existe plusieurs :

  • Mairie d’Orsay
  • Mairie de Nanterre
  • Le site « impôts sur le revenu »
  • Et d’autres que vous trouverez sur votre moteur de recherche préféré avec les mots clé « simulateur QF ».

De tous ces sites, c’est celui de la Mairie d’Orsay qui nous a le plus convaincu car il est vraiment complet.

Une fois que vous aurez calculé votre QF, si vous pensez être éligible aux bons vacances mais que vous ne les recevez pas, alors n’hésitez pas à contacter votre CAF, qui mettra votre dossier à jour.

Enfin, si vous avez droit aux bons, voilà le formulaire type que vous devrez remplir avec l’organisme de vacances (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Voici plus d’informations sur les droits et les devoirs liés aux bons vacances :

L’aide est attribuée à condition que le séjour dure au minimum 5 jours.

Son montant ne peut dépasser :

  • 15 jours, dans le cas d’un remboursement journalier.
  • ou, le montant du forfait chez des parents ou amis.

Dans tous les cas, le montant du bon vacances ne peut excéder le coût du séjour.

Cas particulier pour les enfants originaires des Dom-Tom : le cumul sur deux années est possible.

Pour ouvrir droit à l’aide, l’enfant doit toujours être bénéficiaire de prestations familiales à la date du séjour.

Pour les enfants en âge scolaire (6-16 ans), l’aide n’est attribuée que pour les séjours ayant lieu pendant les vacances scolaires (hiver, printemps, été, Toussaint, Noël), en respectant rigoureusement les dates imposées par l’éducation nationale.

Vous ne pouvez pas bénéficier de l’aide si le séjour s’effectue dans le cadre :

  • d’un centre de loisirs sans hébergement (CLSH)
  • de classes de neige, vertes, de découvertes
  • séjours à caractère sanitaire (avec ou sans prise en charge par la sécurité sociale).

Si vous avez séjourné avec un ou plusieurs de vos enfants en vacances chez des amis ou parents, vous pouvez obtenir un aide complémentaire équivalente au montant forfaitaire attribué. Attention, une seule aide est accordée par famille, quel que soit le nombre d’enfants partis.

ATTENTION ! Veillez à bien conserver tous les justificatifs concernant le séjour (contrat de location, titres de transport, passeports, facture(s)…). Ils peuvent vous être demandés à tout moment par la caisse d’allocations familiales.

De plus, il ne vous est plus envoyé de notification de paiement. Vous devez vérifier vos relevés bancaires ou postaux afin de vous assurer du paiement du Bon Vacances.

Les associations, organismes, prestataires de vacances, bénéficiaires d’une aide financière de la CAF sont tenues d’accueillir tous les publics, sans discrimination et doivent s’abstenir de toute propagande à caractère philosophique, politique, syndical et religieux.

Pour les séjours en colonie ou camp de vacances, l’organisme de vacances déduira l’aide de la facture à payer. Dans tous les autres cas, le versement sera effectué après le séjour et l’envoi du bon à votre CAF.

VACAF
Les chèques vacances